Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 février 2009 2 24 /02 /février /2009 14:29




 Kotbi show, Guinness book, l'un des premiers dj au Maroc, il  va falloir que je m'arrête, IMAD KOTBI est tout cela et bien d'autres  choses  intéressantes, gentiment  et sans chichi, le talentueux  animateur  de hit radio a  répondu à mes questions.


Q) Imad Kotbi un long parcours, derrière vous une expérience considérable, parlez nous des hauts et des bas.

R) comme un bébé qui apprend a marcher qui tombe et retombe avant d'arriver au but, en 2000 j'avais presque réussi mon objectif avoir une boite de production, un magazine, une école de dj, deux émissions radio, et je mixais en club le soir, donc tous ce que j'espérais mais en 60 jours j'avais tout perdu parce que j'étais mal entouré

Q) mais peut être que  ce  n'était pas encore  le temps  du lancement

D'une carrière  aussi riche

R) dans un sens oui, un ami psy me disait souvent : tu es en avance par rapport a ton peuple et c'est  la d'ou vient le problème, bref ce n'est pas la fin du monde en 2003  comme un grand guerrier je quitter casa, ma ville natale pour m'installer a Tanger.

Histoire de me ressourcer et revenir en force j'y suis resté 3 ans à faire mon métier de base ma passion le deejing que j'ai commencé en 1993autant qu'amateur puis pro en 1995

Q) tu es l'un des pionniers au Maroc

R) oui je suis parti m'installer a paris pour suivre une formation qui a duré 60 jours mais c'était juste histoire de me perfectionner du coup j'ai découvert le monde de la radio la même année sky, fun et NRJ j'ai suivi une formation dans une école de radio studio école de France a Boulogne pendant 2 ans sous la direction de Michel Drucker

Puis un stage en radio pendant 6 mois sur Fun radio autant qu'assistant dans l''émission : loving fun animé a l'époque par difool et le doc une libre antenne.

Après je me suis inscrit dans une autre école de production la SAE collège technologie, Pendant une année et en parallèle une école de commerce le soir ainsi que mixer dans des clubs a paris les bains douche, le vips, le césar etc. en 1998 je rentre au Maroc je Co anime une émission de radio en 98 avec un certain ramzi (pas celui de la télé) en 1999 je démarre ma propre émission de radio «Cadence" toujours sur Radio FM casa. en 2000 je commence une autre émission radio sur Rabat chaine inter" Planète FUN ", en parallèle avec Cadence en 2000 je monte ma boite de production ainsi qu'un magazine, une école de dj, deux émissions radio, et je mixais en club le soir en 2003 je perd le tout la suite tu l'a connais c'est Tanger Jusqu'en 2006 mais pendant cette période, en 2004, je sors  mon premier single « house ».

Après Tanger je rentre a casa de nouveau une proposition m'a été faite par le groupe MFM donc j'ai relevé le challenge et je lé accepté donc mai 2006 je suis directeur artistique de Casa FM et le groupe MFM en juillet 2006 je lance un nouveau concept d'émission nouveau au Maroc le talk show, Kotbi Show, avec cette même émission on a battu le record du monde de la plus longue émission radio au monde 50 h de radio non stop du 29 décembre au 31 décembre 2006 . Mai 2007 je fais mon émission radio en direct de l'Olympia à paris toujours sur Casa FM .octobre je quitte Casa FM pour atterrir à Hit radio Janvier 2008.


Q) vous n'envisagez pas de faire  de la télé ou du cinéma ?


R) le cinéma non on m'a déjà proposé un premier rôle que j'ai refusé

Q) pour qu'elle raison ?

Car le personnage ne collait pas avec mon personnage radiophonique et l'image que je transmet donc à quoi bon  détruire mon image de marque  juste pour faire du cinéma.

Q) alors  si on te propose un  rôle  qui te va  comme un gant tu accepteras

R) possible il faut vraiment que je  garde la même image.


Q) et la télé

R) pour la télé c'est en cours.

Q) disons  que  Imad Kotbi  est un homme  ouvert d'esprit qui  voit loin  sans  aller trop  vite qui juge et jauge  avant de  prendre des  initiatives.

R) je me suis déjà cassé la gueule en allant plus vite, là je suis devenu plus mure je prends bien du recul avant de prendre une décision.

Q) Le trac pour  Imad Kotbi c'est :

      1) avant l'antenne ?

      2) pendant l'émission ?

      3) après l'émission ?


R) le trac pour moi c'est juste après.

Q) question  inévitable, Guinness book, votre record c'est un exploit certes mais  pour quelle raison  l'avez-vous fait ?


R) pourquoi les anglais et les français l'ont fait avant nous ? Pourquoi el Gerrouj ou Aouita ou Nawal El Moutawakel  ont battu des record ? Chaqu'un son domaine

Et puis primo ,50h c'était aussi pour le50 Ième anniversaire de l'indépendance du Maroc Secundo il fallait la radio marocaine et vu que je ne suis pas athlète ni footballeur dans mon domaine il n'y avait que çà à faire. S'attaquer au record d'Arthur et hamdoulillah c'était réussi.

Q) qu'est ce qui fait courir Imad à 100à l'heure ? Le rythme du quotidien, la nature de  ton boulot ou tes  convictions et tes espérances


Q) ma petite vie privé  et la radio.

R) vous avez énormément de fans  comment ressentez vous  cela ?

    Çà vous tranquillise, vous vous dites je bosse c'est normale.

    Çà vous terrorise  vous vous dites il faut que je sois à la hauteur.


R) c'est plutôt une peur quotidienne de les décevoir, je me dis certes je ne peux pas plaire a tout le monde mais je dois beaucoup a ceux qui aiment ce que je fais et crois en moi. Au fait c'est comme un match de tennis ou on se renvoi t la balle je fais ca pour eux et ils me le rendent bien.

Q) avez vous des animateurs  que  vous admirez, autrement dis êtes vous fan de vos confrères

Pour les étrangers Choward  Stern animateur américain

Q) qu'est ce que tu aimes chez lui

R) sa façon d'interviewer les invités, son audace ainsi que sa technique pour garder l'écoute, c'est vrai que c'est très vulgaire mais j'aime bien j'apprécie aussi la gêne que provoque la perception des questions par ses invités, c'est marrant.

Q) coté marocain

R) le Maroc, j'aime bien les animateurs de hit radio (rire) je les trouve bon. Et Aziza et faty sur Radio 2M, le reste je ne dis pas qu'ils ne sont pas bon mais c'est la vieille école, ils n'ont pas su se moderniser .coté tv Choumicha et Rachid el Idrisi


Q) la radio, la télé un domaine  qui bouge enfin au Maroc, comment voyez vous :

L'aboutissement au sucée ?votre contribution  à ce sucée ?


R) comme on dit une seule main n'applaudit  pas c'est des composants je ne fais que donner suite a ce qui a été déjà fait avant moi certes c'été la vieille école mais la nouvelle génération a apporté un nouveau souffle bien sur je parle de tous  les jeune animateurs qu'on écoute sur les différentes stations radio. On va dire qu'on a pu réconcilier les marocains avec la radio.


Q) avouez tout de même, que  les nouveaux arrivants au milieu médiatique, talentueux ou pas, trouvent du mal à s'intégrer et à se faire un nom, sans un petit coup de pouce alors que votre génération a galéré pour se faire une place  « au soleil »

R) le problème c'est qu'on a un vrai manque d'animateurs radio au Maroc.il n'y a pas de vrais écoles sauf  les " écoles de journalisme "personnellement je m'occupais des castings sur casa FM et je peux t'assurer que j'avais du mal a trouver les perles rares. Les jeunes animateurs radio " pro "au Maroc sont comptés au  bout des doigts. Mais inchaallah ca va s'améliorer.


Q) donc  le milieu est  compliqué  car il n' ya pas une vraie structure  en place

R) avec ma petite expérience  je trouve que hit radio a bien compris qu'il fallait avoir des gens compétents et là je parle, Jérôme de laveau Qui, non seulement assure la direction d'antenne et des programmes mais aussi le coaching d'ailleurs je n'arrête pas d'apprendre avec lui.



Q) DJ parlez nous de ce métier ? C'est quoi au juste ?

R) passionnant mais difficile, au Maroc pour  la plus part, DJ c'est une personne qui est chargé de passer d'un titre à l'autre alors que ce n'est pas vrai, derrière cet homme se cache un artiste.

C'est vrai qu'il  y'a beaucoup de dj au Maroc qui n'ont rien à voir avec la musique il y'a plus de dj que de cd au Maroc mais comme je disais avant c'est un métier passionnant qui demande une grande capacité d'écoute et une oreille musicale  mais ce qui est « équerrant » c'est qu'on voit de plus en plus de dj étrangers envahir la scène club bing marocaine alors qu'il y'a des dj marocains beaucoup plus talentueux et qui sont marginalisés.

 Le dj c'est comme un musicien le fait de jouer sur le tempo et de mixer un mélange de musique et de sonorité ainsi que jouer sur les harmonies je pense que c'est de l'art pur et dur c'est aussi celui qui fait rêver des milliers de personnes ou des centaines sur une piste de dance, qui leur fait oublier leur soucis et leur problèmes. le dj c'est le roi de la discothèque il manipule les gens comme il veut.






Repost 0
Published by marokina - dans radio
commenter cet article
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 18:16
Le voyage est  toujours une exploration du monde, mais  de sois même  aussi.
Depuis mon enfance ,le voyage  a toujours fait partis de ma vie, ma famille bougeait   beaucoup et  aux  grandes vacances  ,le voyage durait un mois.
Mon père parcourait   des plaines  et des montagnes , le Maroc   de l'EST à l'OUEST  ,du NORD  au SUD.
 Bien sur  c'était l'occasion de   voir  la grande famille, de faire du camping  au bord  de la  mer, c'était pour  moi une  découverte de mille et une chose. Je me suis rassasié ,moi  qui  posait tout le temps des questions  ,j'étais  avide  d'apprendre  et de  comprendre tous  ce qui me passait sous les yeux ,ou même ce  que je pouvais  sentir  ou entendre.
Mais   aussi  et surtout de me découvrir, j'apprenais  énormément sur moi aussi  ,car j'étais tout le temps confronté  à des situations  aussi  variées   que  bizarre, çà reflétait un peu  ma personnalité   ,curieuse  joyeuse  et téméraire.
J'ai découvert   des sensations  que  je ne connaissais  pas ,des   odeurs  et des sons  ,jusque là étranges  à mon univers  .
Mais en grandissant  ces  découvertes  sont devenues  plus importantes  ,car mon univers  s'est  agrandis au fur   et à mesure  que je prenais de l'âge.
Quand j'ai appris  à cuisiner , ce n'était pas  une obligation  que  de  préparer   les repas   c'était  une aventure  qui ne  s'est   plus arrêtée ,j'aimais  être  seule  dans ma cuisine  et préparer  des plats   des  fois  non prévus  au départ ,mais c'est    le résultat  de  mon inspiration ,des plats  qui des fois  n'existent  même pas   mais  que  j'inventais  ,suivant  mon instinct   qui s'est nourris   des  années  durant  de  ce  que je  voyais    ce  que je lisais   et ce  que  je mangeais   à travers  mes  voyages ,je  conquetais  des plats   appartenant  à  des  civilisations   différentes  ,je  dois  dire  que   çà  donnait  des trucs   bizarres  des fois  même  s'ils  avaient  très  bon  gouts ,mais  le fait et  que  j'osais   franchir  le pas  des  règles  et des recettes   connus.
Il ya   une période   de ma     vie  où je me  suis  intéressé  à tous  ce  qui  est couture   tricot   broderie, alors  j'ai  fais  des  trucs  qui me plaisaient  que  je n'avais jamais  vus   auparavant mais   qui plaisaient à tous  le monde, je me disais  que   la mode  ne  s 'arrête jamais  de   créer   pourquoi pas  moi ,et   çà me  transportait  de joies  et de bonheur  de finir  un ouvrage.
La décoration est devenu  une   amie  inséparable, je trouvais  de  la joie  et du plaisir  à  braver tous les  frontières ,du jamais vus  , des  instruments de  musique  trônait dans mon salon ,des  tableaux  de peinture des bibliothèques  pleines de  bouquins ,des décorations modernes et d'autres   marocaines  traditionnelles .
Des plantes  vertes  trônaient partout dans la maison.
L'expérience  du web ,sa  découverte  et l'apprentissage   des  techniques  de l'informatique ,le  contact  virtuel  de nouvelles  personnes  riche  d'expériences  diverses, sont  le nouveau volet de mon  parcours.
Je continus  à voyager  même si  je ne bouge  pas  beaucoup ,je voyage  à travers   mes   réalisations , les  joies   qu'elle m'apportent mais  aussi  leurs  déceptions et c'est comme çà  que je  continue à apprendre ,donc   pour moi à vivre.

Repost 0
Published by marokina - dans souvenirs souvenirs
commenter cet article
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 18:20


Je pense  que  le sujet mérite plus d'intérêts  que  ce que nous voulons bien montrer.

L'arrivée de nouvelles radios et de  nouvelles chaînes de  télé au Maroc  fait bouger  les choses. Les gens  se demandent, est ce qu'enfin on va avoir droit

À une meilleure qualité à plus  de  diversité ..........

 Personnellement  je pense que ce que nous avons  déjà comme radio et  télé sont  la base d'un progrès à venir et  qu'une  concurrence  sur  le marché  des médias  au Maroc   ne peut que  lui être bénéfique.

Les nouvelles radios et télés  doivent  être plus proche  de l'auditeur ainsi  que  du   publique  marocain  en général.

Peut être ne devraient ils pas   cibler  tel ou telle  tranche d'âge et délaisser  les autres .peut être que la  solution serait de cibler nos  vraies  valeurs ,celles  qui  se  sont  effacées  au fil  du temps et  celle dont  la couleur  est entrain de pâlir, parce  que  nous  laissons faire pour  une raison ou une autre.

Polémique, le sujet  l'est c'est  vraie. Mais  que  çà ne devienne pas  maladive  et  ne  condamnons  pas  les  efforts de  gens  qui  veulent faire  avancer  les  choses  et faire  du Maroc  un pays où le  bonheur est à portée de main. Ces gens  existent  je le sais, ils ont  des compétences, de l'ingéniosité, mais  malheureusement souvent pas  de chance.

A bon entendeur salut.







Repost 0
Published by marokina - dans radio
commenter cet article
28 décembre 2008 7 28 /12 /décembre /2008 19:03


 

 Le grand robin des blogs, est  encore cette année  de la compétition.

Je vous invite  tous à  donner un coup d'œil  sur  son  blog. C'est un blog qu'on peut lire  et où on peut apprendre ce qui se passe  dans  la vie, la nôtre   car docteur ho réagit régulièrement à ce qui touche la société.

C'est vrai qu'il a parfois des réactions un peu houleuses, mais bon  on ne peut lui reprocher d'être humain, sincère et courageux  il là prouvé  à maintes reprises et dernièrement  le doc  nous le prouve   en publiant sa biographie.

Je ne prétends pas  connaitre tous ceux  qui  sont  en compétition cette année, mais ceux   que je connais   sont pour  la plus part  bons, ce qui rend  la compétition plus « compétitive ».

Je sais de source  sure  que   docteur ho, (il  va m'en vouloir  mais  bon je  vous le révèle  tout de même), n'était pas chaud pour  participer  cette année  au Maroc blog Awards blog mais il a accepté  à la demande  de ses nombreux  amis et contacts .

Alors bonne chance à vous tous et  que  le doc  gagne, souriez  vous êtes filmé.


Repost 0
Published by marokina - dans blog coup de coeur
commenter cet article
3 décembre 2008 3 03 /12 /décembre /2008 14:53

L’admiration que Mehdi a  pour son père, l’haj Hassan foulane, ne lui a laissé ni le temps ni le choix, quand  au métier qu’il voulait faire.

En effet, Mehdi  foulane  a commencé à l’age  de  10ans   avec  la troupe ’messrah  elhay ‘ un peu plus tard  vers l’age  de  16ans,il se produit dans une série  de  26épisode  ‘zaid nakess’ pour la r t m.

Au cours de la même  année  il tourne   avec  Nasser lehouir une série intitulée  ‘kanou hna’ avec  Dasoukine et Noureddine  bikre.

Mais  Mehdi foulane n’est pas  seulement  un acteur,c’est  un touche à tout ,il est musicien ,d’après ses proches il joue  avec  passion .

Il   s’est occupé  aussi  des  effets  sonores de  quelques pièces  de théâtre, et travaille  comme  deuxième assistant sur  des  séries.

Avec  la gentillesse et le respect   dont il est connu, il a répondu à mes questions.

Q) quels  sont les études  que tu as  suivies ?

R)  je  suis un bachelier  scientifique,et j’ai suivi des études   d’audiovisuel pendant 2ans à  l’ INISMA ,j’ai aussi effectué  plusieurs stages  dont  un en montage  à 2m j’en garde  d’ailleurs de très bons souvenirs .

 Q) comment vit le jeune  artiste  foulane Mehdi ?

R)  jeune oui je le suis  puisque je n’ai que 21ans, mais   être un artiste m’interdit  d’être comme tout le monde. Je suis obligé  de faire  de mon mieux  car  je dois  donner l’exemple.

 Q) je sais que la plus part de tes amis  sont des musiciens, que  pensez vous de la musique marocaine ?

R) nos artistes  marocains nous offrent   une musique jeune un style international , ils expriment  des choses  que nous ressentons avec  des musiques  de  chez nous  et d’ailleurs  avec  des mots  qui  marquent  l’instant.

 Q) quels  sont les  acteurs qui t’ont marqué ?

R) il y en a plusieurs et chacun ou chacune a  une place particulière. Mais mon père a été mon montor, mon prof et mon guide.  Je ne vais pas  citer tout le monde. mais je pense  notamment à Rachid  el wali qui a  une manière  très particulière de  tranquilliser tous le monde  ,de  créer une ambiance  cool au plateau en plus de  son  talent  naturel .

Le duo Ajil abdellilah et Noureddine  bikre sont des oncles pour moi, j’ai appris énormément d’eux et je continu d’ailleurs.

La nouvelle  vague du cinéma marocain, bourré de talent, comme l’acteur Fahd benchemsi véritable caméléon pouvant endosser  tous les rôles.

J’ai eu le privilège de demander  au maistro Rachid elouali

Q) lors de son interview, Mehdi foulane parle de vous avec un immense respect vous qualifiant de parrain qui là toujours encouragé et tranquillisé lors des tournages, comment le trouvez vous comme acteur ?

R) Mehdi foulane est le fils de mon  grand  ami  haj  Hassan foulane,il a beaucoup appris au contact- de son père,notamment ses qualités :rigueur au travail ,le respect des autres .

Mehdi apprend  vite ,il est très  curieux  et surtout  ne fait  jamais  la grosse  tête .je l’apprécies  beaucoup et je crois en ses capacités artistiques ,il a  un grand  avenir devant lui.

Quand au réalisateur  Mourad elkhaoudi qui est en plein tournage, il a pris le temps de répondre à mes questions, je  le remercie solennellement.

 . Q) comment avez vous trouvé   foulane  Mehdi l'acteur  lors  de votre collaboration ?

 

R) J’ai eu Mehdi comme acteur principal dans le film (le cercle de la mort).

Il a parfaitement montré des qualités d'acteur professionnel malgré  la composition du rôle

 Q) pensez  vous  que  Mehdi  foulane  tient  de son père ou a  t il son style  son empreinte particulière ?

R) Mise a part la sympathie que j'ai pour son père je peux dire qu'il a hérité le mieux de lui....un esprit comique tout on donnant une originalité de style

 Q) est ce que  Mehdi a  eu   vraiment l'occasion  de   montrer son  talent ou  pas encore?

R) Comme plusieurs acteurs Mehdi n’ont pas eu vraiment l'occasion de montrer son talent

Q) Mehdi  foulane est  il  un comique   ou un acteur qui peut  endosser tous les rôles?

 R) Dans le cercle de la mort Mehdi a joué avec succès le rôle d'un tueur métamorphosé .cela veut dire qu'il n'est pas seulement comique mais un acteur de tous les rôles.

 Mehdi  foulane est une  source d’énergie  inépuisable, il peut être sur plusieurs tournages à la fois rentrer  le soir  fatigué mais  toujours le mot gentil pour tous le monde. Aux dernières nouvelles Mehdi va participer  à « chems  lkandil »  avec la grande réalisatrice  Fatima  Boubkdi. 

Souhaitons à Mehdi foulane  beaucoup de chance  pour concrétiser  les efforts qu’il ne cesse de faire, et de briller  comme le font  les étoiles  une  nuit d’été.

 

Repost 0
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 21:54

Faire rire les  gens est devenu difficile mais trouver  les   artistes   qui vont  le faire  çà devient presque   une mission  impossible.

à la veille  du  festival  international  du rire de  Marrakech qui aura lieu du 5 au 7 novembre 2008 ,son  directeur  monsieur  khairi  nous déclare  qu'il porte  de grands  espoirs sur cette  3 iéme  édition.

 Parrainé  par  Said  naciri, le festival du rire de Marrakech présente  cette année un double particularité :

d'abord  la présidente  du jury n'est autre  que la grande  dame    du cinéma   et  des  médias   au  Maroc,j'ai   nommé   madame   Naima  lamcherki,un  parcours  talentueux  et intègre. Ensuite le festival rend  hommage   aux  piliers  du comique   marocain; messieurs dassoukine , abderaouf , ben brahim et mr khiyat

Il y aura  aussi au programme du Festival : des humoristes francophones et des jeunes talents. Le jury  aura  la lourde  tache   de  choisir  parmi les 6candidat présélectionnés.

Parmi les humoristes qui vont animer  le festival:Saïd Naciri, Rashid Debbouze, frère de DJamel Debbouze , Rachida khalil, Booder,Phil Darwin,Les Wanted et Isnogood.

Marrakech la ville de l'humour, du théâtre à jemaa el fnaa  aux ruelles dans  les petites boutiques chez les  artisans et à l'intérieur des foyers, vivra  dans un  climat  de fête  non stop.

avec Le Festival International Du Rire de Marrakech ,monsieur Fouad khairi  et monsieur Said  naciri  offrent à la ville de  Marrakech  l'honneur et  le prestige d'avoir son  empreinte sur le  grand  boulevard  du comique  mondiale.


Repost 0
Published by marokina - dans festivals au maroc
commenter cet article
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 20:47

Le mot tolérance  a été  largement défini et expliqué, voici quelques  sites qui parlent de la tolérance.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Niveau_de_tol%C3%A9rance

http://latolerance.blogspot.com/

http://www.philagora.net/philo-bac/toleranc.htm

http://www.un.org/depts/dhl/dhlf/tolerance/

http://portal.unesco.org/shs/fr/ev.php-URL_ID=6551&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html

Le concert pour la tolérance  va avoir lieu le 1er novembre 2008 à Agadir la ville  touristique du sud  du maroc.

De nombreux artistes de renommée internationale seront au rendez- vous de  ce  grand show, tel que , Fnaire, Enrique Iglesias, Sheryfa Luna, David Tavaré, Keziah Jones, Micky Green, Laurent Voulzy, Natasha St Pier, Anggun, Amel Bent, IAM et Pauline,faudel David halyday et bien d autres.

Le concert pour la tolérance  d'Agadir  sera  transmis en life  sur tf1 tv5 et radio2m.

Le wali et  gouverneur de la province d'Agadir, monsieur Rachid Filali ainsi que  les autorités locales  sont confiants quand  au bon déroulement  de cet  événement international. Ils espèrent accueillir encore plus de spectateurs que  les 200.000de l'an dernier.  

Il est prévu que l'acteur et présentateur   Nikos Aliagas présentera le concert pour  la tolérance  d'Agadir.

Agadir a toujours été un exemple de civisme et d'ouverture  sur le monde. Nous avons  besoin de  concrétiser cet état d'esprit au quotidien, l'acceptation de  soi, l'ouverture sur les autres, la tolérance d'autres points de vues à partir de là il  y a aurait moins de conflits, mieux encore pas un  ne serait ingérable.



Repost 0
Published by marokina - dans festivals au maroc
commenter cet article
28 octobre 2008 2 28 /10 /octobre /2008 10:58

On ne les voit pas les animateurs radio, on  les entend, alors il faut  qu’ils  aient  les atouts qui  vont nous motiver pour rester à l’écoute. Sur radio 2m younes lazrak cartonne ,il est à l’affût de toute l’actualité musicale,avec younes on va aux delà des limites. Au studio de radio 2m,il craie une ambiance vivante  jeune,détendant ses invités .

Younes lazrak le plus jeune animateur de radio 2m nous embarque dans un monde de musique  et  de joie de vivre dont il est  le seul à avoir  les clés.

Pour  avoir cette interview, il a fallut que je coure après le globe-trotter des animateurs de radio2m qui a consentis gentiment à répondre à mes questions.

 

Q) qu'est ce qui t'a poussé à choisir  la radio, l’animation qu'est ce qui t'a motivé ?

R) la radio n'a jamais fait partie de mes plans au départ! Je suis passionné de musique depuis l'age de 12-13 ... époque des K-7, puis les cds, puis le format MP3 qui m'a tellement facilité la découverte de nouveaux styles/artistes et de me constituer une audiothèque. Et comme j'ai toujours rêvé d'être journaliste, en rentrant de France après mes études, je cherchais un moyen de combiner ces deux passions. La radio était la réponse. Ça tombait bien puisque ça coïncidait avec la libéralisation des ondes, et la création de nouvelles opportunités dans ce domaine.

Q) vous éprouvez  du plaisir à réalisez vous même vos émissions ?

R) je ne conçois pas la chose différemment! J’ai eu la chance de recevoir une formation qui couvre la majorité des métiers de la radio, je peux donc imaginer mon concept, le concrétiser, le produire aussi bien au niveau de la technique (je suis aussi réalisateur donc totalement indépendant en studio) qu'au niveau du contenu (je choisis mes sujets, les angles, les intervenants, et réalise moi même mes reportages/interviews ... ).

Q) vos invités sont souvent mal à l’aise, trac... comment les mettez vous à l'aise?

R) j'ai observé pas mal de confrères et leur manière de travailler.

À tort ou à raison, je privilégie le rapport humain au rapport professionnel avec mes invités (quand le contexte le permet évidemment, mais il m'est arrivé de détendre un ministre avec deux trois plaisanteries pour faciliter l'entretien!)

Je m'efforce donc de passer un max de temps avant le passage à l'antenne à essayer de les connaître un peu plus et voir ce qu'ils veulent réellement communiquer comme message/image d'eux ... et fait de mon mieux pour les y aider (tant que ça ne va pas à l'encontre de mon intégrité ou la déontologie du métier! je ne soutiendrais jamais un discours ni ne lui ouvrirait l'antenne si je ne le cautionne pas!)

Q) avec tous les changements que la chanson  marocaine a subit, que pouvez vous me dire sur ce sujet, et comment définissez vous le terme fusion ?

R) la question mérite un livre pour y répondre! Récemment, je passais la soirée avec des amis, et je me suis surpris à remarquer, qu'on ne pouvait passer la soirée à écouter de la bonne musique marocaine (en tous cas celle qui nous correspond le plus aujourd’hui) que depuis deux ans!

Je pense que nous sommes entrain de vivre une époque formidable

Un changement qui apporte beaucoup de bonnes choses, mais qui passe aussi par de mauvaises expériences pour se peaufiner!

Mais dans l'ensemble personne ne peut nier les bénéfices de ce que nous vivons comme évolution sur le développement de la scène musicale marocaine (que je refuse de continuer à appeler "nouvelle scène" plus de dix ans après son explosion)

Q) concrètement où réside  le changement ?

Avant, quand un gamin apprenait a jouer de la guitare par exemple

Il se disait, j aime la musique, ce serait cool d en faire un peu pour se faire plaisir, épater les potes, et éventuellement quelques jolies jeunes filles  avant de retourner à des occupations "plus sérieuses".

Aujourd’hui quand un gamin joue de la musique et écoute de jeunes artistes marocains à la radio, il se dit que lui aussi s'il travaille et qu'il possède un talent pour cet art, il pourra en faire quelque chose, pas le ranger au fond d'un placard avec ses photos de lycée et autres souvenirs!

 

Q) Et veut en faire son métier

R) pas forcement, mais au moins la possibilité existe aujourd’hui

 

Q) mais le  chemin reste difficile ?il n' y a pas une infrastructure.

R) c est sur et je me demande si elle arrivera a exister un jour.

 

Q) il y a une différence entre faire et pouvoir faire

R) en tous cas pas dans son format classique de maisons de disques qui représentent des artistes, les produisent puis distribuent leurs cds dans des magasins. La chance de ces artistes marocains aujourd’hui, c est qu il profitent de l explosion au Maroc d un media dont leur prédécesseurs n ont pas eu la chance de disposer. INTERNET! En quelques secondes, ils sont accessibles partout dans le monde  et les nouveaux modèles économiques d exploitation musicale leur permettront (a termes) d améliorer leur situation voir d être aussi aisés que des artistes européens ou américains.

 

Q) si tu le permet j'aimerai connaître ta propre version du terme fusion.

R) là encore ... ça reste large et compliqué, mais pour essayer de répondre rapidement je dirais que c’est une des richesses de la musique marocaine que nous envient beaucoup d autres culture, cette capacité qu'ont les artistes marocains à combiner des styles et des influences très improbables. Et a surtout bien le faire ! Mais, et cela devait fatalement arriver, certains, moins talentueux, utilisent ce terme générique pour designer une soupe innommable, Indigne d'être assimilée à du Darga, Ganga Vibes ou du bon Hoba Hoba (des premiers albums, ils affirment de plus en plus leur identité rock)

 

Q) il y a une question que je dois poser mais  que je n'aimerai pas faire  car çà peut te gêner, mais comme j'ai dis je dois le faire ?

R) va y!

 

Q) quels  sont les groupes marocains ou les chanteurs marocains que tu préfère et pourquoi

Ou lala!  Tu cherches a me faire des ennemis la!  Le plus difficile c'est de ne pas en oublier tellement y en as mais si je dois citer des artistes ce sera sans doute Darga

Zazz Band, Ganga Vibes,Hoba Hoba Spirit,Haoussa,Fez City Clan,H Kayne,Oum

Flow Man, Mazagan, Barry…. ?

Mais tous pour des raisons différentes ! Leurs personnalités d abord, j'ai eu la chance de connaître la majorité des membres de ces groupes aux débuts de leurs carrières. Chacun avec ses qualités et ses défauts constitue un paysage humain formidable, puis leurs capacités chacun à continuer à y croire, malgré tout ce que tu imagines qu'ils ont eu à affronter et puis surtout leur musique ... unique à chaque fois. Je ne sais pas si on peut expliquer pourquoi on aime un artiste

C’est très personnel comme sensation et sentiment je pense, mais j espère avoir partiellement répondu a ta question.

 

Q)  quelles sont les aspirations de younes, ses projets ?

R) pas de grands bouleversements pour le moment je reste à la radio je n ai pas de projets télé .Ni autres médias, je veux me concentrer sur ce que je fais.

Je n ai pas encore le sentiment de donner le produit que j espère, je suis un perfectionniste, donc je dois d’abord finir ce que j ai a faire à la radio.

Q)-qu'est ce qui vous contrarie quand vous réalisez un direct ?

R) Le plus difficile au début était de gérer l'aspect technique (je suis indépendant en studio, c'est-à-dire que je conçois, produit et réalise l'émission) On s'y fait assez rapidement, au fur et à mesure, ça devient surtout une suite de mécanismes!

Ensuite, le plus délicat à gérer reste les évènements spéciaux (ex : Live Session) , mais dans ce genre de cas, je me fais souvent assister par un autre réalisateur de l'équipe !

Q)-poursuivez vous des études ou une formation continu, dans le cadre de votre travail comme animateur ou comme réalisateur ?

R) Aucune ! J’ai fait des mini formations ponctuelles, des sortes de stages sur les techniques de reportage, etc .Mais disons que je parfais ma technique en poursuivant les trainings, et ma curiosité m'aide à enrichir ma culture générale au jour le jour. Ceci étant, j'estime que je dois rester loin de certains sujets que je ne me sens pas apte à traiter, qui doivent l'être par des spécialistes … j'ai mes opinions, mais ce n'est pas forcément ce qui intéresse l'auditeur , donc je préfère les garder pour moi! Par exemple, je ne parlerais jamais de relations sentimentales comme dans certaines émissions … on a tendance à prendre la chose à la légère, mais il vaut mieux être assisté par un psychologue ou un sociologue pour éviter les dégâts que certaines bêtises pourraient avoir!

Q)-vous êtes conscient que vous êtes la plus jeune recrue de radio2m, quel effet çà vous fait ?

R) Je suis heureux de sentir la confiance qu'on m'accorde au jour le jour ! Avoir une émission quotidienne à une heure de grande écoute implique beaucoup de responsabilités ! Mais chaque jour, je fais de mon mieux pour confirmer à mes supérieurs et aux auditeurs qu'ils ont eu raison de m'accorder cette confiance !

a)êtes vous intimidé par vos aînées ?

Travailler aux cotés de grands professionnels comme Abdou Souiri ou Aniss Hajjam peut être intimidant  au départ. Par la suite,  je me suis rendu compte que c'était surtout une grande chance de pouvoir profiter de leur expérience et de leurs conseils au quotidien !

b) est ce que c'est un autre défis que vous relevez haut la m

Je ne sais pas si je l'ai relevé, mais en tous cas je fais tout pour donner satisfaction dans ma mission !

Q)- quel effet ont sur vous les différentes rencontres des artistes que vous côtoyez ?

R) Elles sont enrichissantes … on apprend toujours quelque chose au contact de ces artistes ! Que ce soit avec un Youssou Ndour qui a plus de trente ans de métier derrière lui, ou des artistes débutants comme Safaa, le jeune espoir du RNB marocain ! Le plus difficile à gérer reste ce rapport de fan lorsqu'on aime ces artistes et leur travail, et qui peut être dangereux lorsqu'il prend le dessus sur le rapport de journaliste à artiste ! Le piège à éviter, c'est d'oublier qu'il y a quelques centaines de milliers de personnes qui écoutent, et que l'on est pas entrain de prendre un café avec une personne qu'on admire ! (Quoique dans une certaine mesure, ça peut aussi donner quelque chose d'intéressant lorsqu'on a un rapport privilégié puisque ça met l'artiste à l'aise ! et au final, c'est l'auditeur qui profite de la richesse de l'entretien !)

Q)- le slame est un style récent qui prend de plus en plus d'ampleurs,

R) Je ne sais pas si on peut dire qu'il y a une réelle scène Slam au Maroc ! En tous cas, elle démarre bien comme on a pu le constater lors des Open Mic Sessions au dernier Festival Slam & Klam.

Ce qui est sur, c'est que c'est un style intéressant qui peut très rapidement se développer ici sous la plume des talentueux paroliers qu'on a la chance d'avoir, même si pour la plupart, ils viennent d'univers très éloignés du Slam au départ ! (Ex : Khalid de Haoussa, ou Zouhir de ZWM)

Le Slam a sûrement de beaux jours devant lui au merveilleux Royaume du Maroc (comme l'appelle un des slameurs français les plus populaires : Abd El Malik)

Repost 0
Published by marokina - dans radio
commenter cet article
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 17:11

Cette voix  qui nous accompagne sur  les ondes  de  radio 2m  une grande partie de la journée, douce  chaude et rassurante.

Cette voix appartient à aziza laayouni , elle a accepté avec   gentillesse  de   répondre à mes questions.

Q) chère aziza, bonjour je ne sais pas  si je dois privilégier  l'honneur ou le bonheur que je ressens en faisant cette interview. En tous cas merci  de  vôtre gentillesse.

Pouvez  vous nous parlez de  vos études et vos débuts ?

R) cursus normal,  Après le bac, j'ai rejoint la faculté de droit de Casablanca et j'ai fait trois ans de droit en français, puis j'ai viré de 180° pour entrer à l'école sup des beaux arts, et c'est là où j'ai fait mon entrée dans le monde des medias, pub, puis télé...et radio

(Tu imagines, deux domaines qui s'opposent totalement: le droit: rigide froid carré limité dur et l'art, tout le contraire: libre, beau, doux, créatif et innovant, illimité/ le droit et l'art: la raison et la folie )

Q) le métier était  un choix ou une coïncidence ?

R) une coïncidence bien choisieJ, j'y pensais déjà depuis un bout de temps, mais j'avais peur de ne pas être à la hauteur comme je n'avais jamais fait de formation radio auparavant, une fois dedans, j'ai bénéficié d'une bonne formation et d'un suivi de deux ans, pénible mais fructueux, maintenant, je me sens comme un poisson dans l'eau, même si j'ai plusieurs cordes à mon arc, j'ai l'impression que je ne sais faire que ça...

Q)vous êtes mère de famille avec toutes les responsabilités que  cela implique .arrivez vous à facilement concilier entre boulot et foyer ?

R) je fais comme font toutes les mamans qui travaillent,  ma petite famille est le moteur de ma carrière, et ce n'est pas aussi dur qu'on l'imagine, on trouve toujours le moyen d'équilibrer même si mes enfants passent avant tout.

Q)quels  sont vos  sentiments  alors que vous animez votre émission  dans  une  radio référence ?

R) Mon souci est d'abord d'être à la hauteur de la confiance qu'on m'a accordée, assurer au quotidien dans une radio "référence", quelque soient les circonstances...Je sais que je fais partie d'une des radios les plus convoitées au Maroc, je vois défiler des CV d'autres animateurs de la place.Le fait d'animer quotidiennement mon émission est devenu une sorte de rituel, comme le café du matin...on s'habitue, on délimite son terrain, on s'efforce d'être là tous les jours, même en cas de maladie,  pas seulement parce qu'il faut être là et remplir sa tache, mais parce qu'on est passionné, on respecte ceux qui prennent la peine de nous écouter, et crois moi, ils nous le rendent bien.

Q)comment trouvez-vous les auditeurs marocains ? à jour, sympa ?

R) Très sélectif, exigeant, encourageant, l'auditeur marocain n'aime pas la médiocrité, et ne prend pas tout ce qui s'offre à lui, ça c'est un fait.

Q)pensez-vous faire une carrière dans la télé si l'occasion se présentait ?

R) La télé (entant qu'animatrice) n'a pas souvent fait partie de mes ambitions, je suis plus efficace derrière les coulisses, de plus, la télé ce n'est pas seulement les gens qu'on voit sur le petit écran, c'est tout un monde, d'énormes équipes, une vraie fourmilière. Ma tache à la télé est bien définie et me convient...cela dit, je suis quelqu'un d'ouvert, et si l'occasion se présente, je pourrais l'étudier sérieusement.

Q)quels  sont vos passes temps  favoris ?

R) ça dépend de mon humeur, je dessine beaucoup et je fais même de la peinture, je lis, j'écris, je dors, je joue avec mes gosses, je traine dehors avec mon mari et je fais des virées avec mes copines, ou simplement je me fige devant une série, tout ce qu'il y a de plus simple...je ne me case jamais dans un prototype, je fais comme tout le monde et je diversifie mes choix, et c'est comme ça qu'on profite de la vie...

Q) si vous deviez  lire  un roman ou voir  un film  quel serait  votre  choix ?

R) je lis tout ce qui tombe entre mes mains, j'ai un penchant pour la littérature maghrébine en langue française, comme bahaa trabelsi, d'ailleurs j'attends avec impatience son prochain roman

Sinon, je lis tout, même un dictionnaire notamment celui des mythes et légendes, plus connu sous le nom de dictionnaire des symboles.

Quant aux films, eh bien, même si je n'ai pas toujours la patience ni le temps de me scotcher pendant plus d'une heure et demie devant un film, je regarde ceux dont on parle le plus, histoire d'être à jour, et y en a qui m'ont vraiment marquée.

Q) vous êtes une  animatrice  très  aimée  auprès des auditeurs, recevez vous  beaucoup de courrier ?

R)le courrier qu'on reçoit est une sorte de baromètre mais ça n'indique pas toujours le nombre de personnes qui nous écoutent, ça fait toujours plaisir de recevoir du courrier, d'ailleurs la première chose que je fais une fois au studio, c'est ouvrir ma boite mail, et la standardiste vient me voir tous les matins avec le sourire pour me dire que des auditeurs ont appelé pour demander après moi, et puis ça donne à toute l'équipe de la radio, la force de continuer..

Q) Quel est le secret de vôtre bonne humeur continuelle, malgré le fait  que la vie  n'est pas  toujours rose  pour tous le monde ?

R) Il n'y a pas de secret, je suis comme ça de nature, j'ai été une enfant joyeuse et gaie selon mes parents, j'ai aussi un petit grain de folie d'après mes amis,  et puis comment ne pas garder le sourire et la bonne humeur quand on a la chance d'exercer le métier qu'on aime, ce serait comme de l'ingratitude envers son destin...je ne fais que transmettre mon bonheur, spontanément.

J'ai aussi appris de mes formateurs comment mettre ma vie derrière mon dos une fois la porte du studio franchie.

Devant le micro les seuls personnes qui comptent ce sont les auditeurs, et mon devoir est de leur consacrer le temps de mon émission, et leur apporter, en plus des infos et de la musique, la bonne compagnie ,la bonne humeur quoi !.

Q) L'avenir?

R) J'espère que c'est une étape de ma carrière et que j'aurai vraiment fait partie des gens qui ont marqué ce domaine, le métier d'animateur est éphémère, à coté de ça je suis aussi voix off, et rédactrice de bandes annonces et c'est également un métier à part, que j'affectionne particulièrement, j'assure depuis quelques années la promotion des grands événements de la chaîne, et j'ai beaucoup appris durant ce parcours.

Mon rêve est de transmettre tout ça à d'autres, enseigner ce qu'on ne peut apprendre ni dans des écoles de journalisme ni ailleurs...encore faut il trouver les personnes adéquates qui ont la culture, le don et la passion.

C'est un métier méconnu chez nous mais extrêmement important, la bande annonce est la vitrine d'une chaine de télé, et sa force réside dans le fait de persuader le téléspectateur de consacrer du temps et de se libérer pour regarder un produit.Il faut être convainquant, trouver le bon texte et la voix pour le dire, et non le lire.

A coté de çà, je suis également une des voix référence dans la pub, c'est aussi un domaine magnifique duquel j'ai énormément appris, on appelle les voix off à l'étranger, des comédiens, et c'est vrai.

Au Maroc, les voix de la pub sont comptées sur les bouts des doigts, un magnifique domaine, on y rencontre beaucoup de monde, et surtout, on entraine sa voix .



 



Repost 0
Published by marokina - dans radio
commenter cet article
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 16:58

J'étais une ado quand la télé bougea pour  la première fois, cela ne dura que six mois, mais ils  furent une joie sans limite.

Chaque soir, j'avais droit à cette cerise  sur le gâteau.

Des animateurs, et des animatrices qui étaient  de vraies stars pour nous.

La tignasse de  tourya souaf illuminait  l'écran et ce sourire mon dieu  j'étais clouée sur place, fascinée.......

Enfin ! Il était une fois  dans le pays de ma jeunesse, « la télé bouge ».

Aujourd'hui longtemps après,.........beaucoup de choses ont  coulé sous les ponds (pas  de l'eau seulement).........

C'est la radio, ou dois je dire les radios  qui dansent ?

Le Maroc  vit  dans une conjoncture médiatique qui exige du changement,

Qui s'est  concrétisé  parce qu'on appelle : l'ouverture du domaine de la radio et la télé.

 Ce qui me pousse à consacrer une série d'articles à ce qui touche  de prés ou de loin ces deux piliers du média au maroc.


Repost 0
Published by marokina - dans radio
commenter cet article