Présentation

Recommander

Texte Libre


Paperblog

Recherche

Créer un Blog

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

Syndication

  • Flux RSS des articles
Mardi 19 août 2014 2 19 /08 /Août /2014 01:21

les vacances sont la période ou  on est sensée se reposer voir du  monde  et  parcourir  le pays  a la recherche de paysages pittoresques ;de coucher de soleil; de lever du jour de moment  intenses ;ce n est pas toujours possible; mais ceux qui  y arrivent ne l oublient jamais 

Les vacances cela  veut dire:      

Échapper au stress  du quotidien 

Créer  de la joie et du bonheur

Des fois  faire exploser le budget

Ramener pleins de souvenirs

Les vacances  c'est aussi se faire plaisir ; revoir  les amis  la famille

Les vacances  c'est un moment  avec  les gens  qu’on aime 

Je vous souhaite de pareilles vacances.


Par marokina - Publié dans : communiquons
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 9 mars 2014 7 09 /03 /Mars /2014 00:11

La journée  mondiale de  la femme


Aujourd’hui partout  dans le monde on fête la journée de la femme. Ce soir avant de  dormir et  je suis  déjà en retard, mais bon  j’ai  décidé  de  souhaiter   bonne fête à  toutes  les  femmes  du  monde, je  leur souhaite  beaucoup de  patience de courage pour réaliser    au moins une partie  de leurs rêves.

La journée  mondiale de la femme  est l occasion de m’offrir de bonnes  choses  ,de  donner l’exemple à ma fille ,de  l inciter à travailler plus et  à lutter pour  ses convictions .

La journée mondiale  de la femme est un appel continuel à l amour  au respect  et à la tendresse.

Alors à toutes les femmes  lutter pour gagner   vôtre  bonheur ,mais  n oubliez  pas  en route  que  vous  êtes  le dévouement, que   vous restez  des  mamans des sœurs  des  femmes  et des amies, donc  on attendra toujours beaucoup plus de vous  .

Je souhaite  tous  le bonheur du monde   aux femmes   et   aux  hommes dans  la journée mondiale de la femme, que  ce soit une  occasion de plus  pour fêter  la vie.

 

 

Par marokina - Publié dans : événements fêtes
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 26 janvier 2014 7 26 /01 /Jan /2014 22:05

Ecrire une thérapie à suivre

 

Ecrire toujours, écrire tout le temps, parler de soi de ce qu’on  ressent de ce qui touche  les  gens  qu’ on côtoie, c’est  vivre et réagir ,c’est une symbiose une alchimie  avec son humanité.

Le stress que chacun  ressent  au quotidien nous impose à tous un certain traitement, pour  tenir  le  coup, nous devons  trouver  le moyen adéquat  et relaxant. Il  y en a  qui  choisissent la facilité et tombent  dans  le guet-apens de  la dépendance « alcool, drogue » et pleins d’autres vices.

Il est vrai que l homme  en général a tendance  à devenir  dépendant, très vite, mais bon autant  que ce soit de quelque chose de constructif. personnellement j’ai toujours  aimé écrire et je pense  que  la meilleure thérapie pour  combattre  le stress c’est l’écriture :aligner sur une  page  blanche  toutes  nos angoisses  ,nos joies nos peines, les regarder en face, les aimer ou les détester importe peu dans ce  cas ,l’essentiel c’est de  souffler de s’arrêter et pourquoi pas faire  le point.

Il n’est pas obligatoire  comme a dit  mon fils  d’être un AHMED SEFRIOU pour raconter  sa vie, comme dans «  la boite à merveille » ni de  chercher des mots pour  les aligner  non il faut écrire avec  les mots qu’ on ressent et dire tout simplement ce qui  nous fait rire ,ce qui nous fait pleurer ce qui nous angoisse ,ce  que nous espérons, il faut tout  simplement vivre .

 

 

Par marokina - Publié dans : communiquons
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 12 novembre 2012 1 12 /11 /Nov /2012 10:52

 

Encore une panne d’électricité à ouled teima

Encore  une soirée sans électricité, eh ! Oui chez nous qu’il pleuve ou qu’il vente  nous  sommes  assurés de sortir  nos chandelles.

Nous, malheureux qui sommes habitués  au confort procuré par l’électricité : télévision, pc, internet………

La  dernière fois  nous sommes restés 24 heures sans courant, la cause ??????????? Quelques  gouttes de pluies, que deviendrons-nous si un ouragan comme sandy menaçait la région ?

Que dieu  nous en préserve, je n’aime pas y penser, combien de temps pour rétablir le courant ??? Je ne sais pas.

Vont-ils penser à changer  toute l’installation archaïque ?  Je ne sais pas.

Y a-t-il seulement quelqu’un pour dire  aux responsables  de l’ONE de  ouled teima, que se passe t il ? Ou réveillez vous nous sommes  au 21 siècle, cessez  de prendre  les  gens  pour des attardés ? à bon entendeur salut.  

 

 

Par marokina - Publié dans : communiquons
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 21 mars 2012 3 21 /03 /Mars /2012 17:21

Aujourd hui j'ai parlé de la fête des mères à mes élèves, nous avons fabriqué des cœurs, écrits des mots gentils aux mamans. Presque tous mes élèves étaient heureux de fêter l'événement.

Je voudrais passer sous silence  l’explication du mot (presque).

On a aussi écrit un paragraphe qui parle de la fête des mères. On là décoré avec des petits dessins. J’ai vus de la joie du bonheur sur le visage de mes élèves et çà ma rendu un bout de ma jeunesse que je perds un peu plus  chaque jour.

Je rends hommage à toutes les mères du monde en ce jour mémorable. Mais je n’oublis pas toutes les jeunes filles qui seront un jour  des mamans, je leur dit ouvrez vous sur le monde apprenez ce qui vous attends une responsabilité et un dévouement sans limites.

 

Par marokina - Publié dans : communiquons
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 19 octobre 2011 3 19 /10 /Oct /2011 22:43

Il ya de cela des années que j’ai entendu  le nom de sy Nasser pour  la première fois. C’est  mon mari qui  en parlait il disait de lui que c’était un homme  très actif. Il l’avait rencontré au bureau de son gendre dessinateur de bâtiment.

Sy Nasser avait  l’habitude de venir au bureau de nôtre gendre, c’est un prof d’éducation islamique, il est très ouvert  il discute  de tout et  s’intéresse l’informatique alors que  commence le cyber dans la ville de ouled teima. Je crois que  c’est lui qui ramena   le premier pc au bureau.

Il est venu une  ou deux fois  chez nous. Il était fana de l’informatique  comme  mon mari.

Il ya  à peu prés 6 ans sy Nasser disparu sans laisser de traces. Laissant  les clés de sa voiture et ses papier chez  lui ;il était descendu  au cyber du coins .sa famille  le chercha  en vain ;il ya eu plusieurs rumeurs quand  aux  raisons de sa disparitions :

Il y en a qui disent  qu’ il s’est enfuit  car  il avait  des crédits  qu’ il ne pouvait honorer , y  en a même qui ont eu l’audace de calomnier en disant qu’ il a fuit sa famille, mais il était en bons terme avec sa femme ,qui est professeur ils  ont  trois enfants et on  ne fuit pas un foyer  où on se sent heureux.

Bref comme on n’arrête pas le progrès, on n’arrête pas la calomnie  les langues  vont  bon train.

Sa  voiture est resté des années dans la rue jusqu’à ce qu’ elle soit un tas de ferraille ,à qui veut l’entendre sa femme dit  qu’elle s’en va  tous  les mois vérifier son compte  bancaire  qui n’a pas  bougé  son argent est  encore  là.

Alors  on commença  à dire que  peut-être  est il mort ????????????

Mais la nouvelle tomba comme la foudre, sy Nasser est vivant.

Pour m’annoncer la nouvelle mon mari mis un peut de diplomatie.

J’ai une bonne et  une  mauvaise  nouvelle à t’annoncer.

Tu sais  le prof qui avait disparu  sy Nasser  eh bien on l’a retrouvé ;mais  il était prisonnier pendant 6 ans, dans une ferme retenu par des personnes  qui lui ont mis des   chaines  au cou et  aux pieds ,on là retrouvé dans un état pitoyable ,la gendarmerie vient de l’emmener à l hôpital  pour un check up générale et une évaluation de son état psychique. Alors  je n’ai eu  que  Allah Akbar la hawla wala  kowate ila billah.

J’imagine la joie de sa famille de l’avoir retrouvé ; Le problème c’est que  çà tombe dans une  période électorale et  même les vérités  se masquent pour devenir illusion.  Et  la victime peut devenir bourreau. Mais j’espère que  dans  ce cas on  nous laissera  voir la vérité sans la maquiller  à bon entendeur salut.

Par marokina - Publié dans : actualité
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 8 octobre 2011 6 08 /10 /Oct /2011 23:38

Dans la société moderne, chacun des membres d’une même famille a ses propres gadgets pour se rendre injoignable, si j’ose dire, aux  autres.

Les pc les Smartphones et la télé câble, ont détruit l’unicité de la famille.

Chacun s’isole dans son coins avec son gadget.il y’en a même qui mangent seul, oh ! Mais qu’est ce que je dis ???????????? Ils mangent en compagnie de leurs gadgets.

Elles sont loin, les soirées où la famille se réunissait  autour du diner. Où le cérémonial de ce repas était  d’une importance capitale, car il permettait de se retrouver, de s’enquérir des nouvelles de tous les membres de la famille donner son avis sur tel ou telle question.

Après  le diner c’est le vert de thé, chacun racontait une situation drôle ou  une nouvelle triste, on pouvait rêver à haute voix, on faisait des projets  pour les prochaines vacances, ou les années à venir.

Comme dit  ma belle mère : (on blaguait  bezzaf).

Le contact humain était présent, actuellement  chacun s’isole dans sa chambre, on discute rarement surtout avec nos enfants. D’ailleurs même si nous  voulons le faire ils se plantent devant nous avec des :

-oui, ehum, yeeh, éwa…………………

C'est-à-dire abrège, dis moi le  message court style télégraphique

C’est à se demander ce qui  les occupe tellement ???????????????

Oh ! je ne sais plus, moi je fais  de mon mieux  des fois je les oblige à m écouter puis  on discute, des fois je cris, mais la plus part du temps  je me rabat sur mon stylo et mes feuilles, elles au moins elles m’écoutent jusqu’au bout.

Par marokina - Publié dans : confidences féminines
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 29 septembre 2011 4 29 /09 /Sep /2011 23:58

Etant petite j’ai toujours habité  prés  de la prison ou mieux encore  dans la prison, la dernière en date  était  la prison centrale de Kenitra.

Mon père était infirmier, il était surveillant chef  avec une  blouse blanche. C’est la raison pour laquelle  on habitait toujours  en prison. Son travail  n’était pas  de tout repos.  Comme il n’avait pas de diplôme d’infirmier, mon père était soucieux  de faire de son mieux de chercher  toujours à se surpasser .il était avide d’apprendre, n’hésitait pas à aller consulter  des médecins dans les hôpitaux de la région  pour  les symptômes  qu’il côtoyait au quotidien .il se faisait des amis  parmi  les médecins  consultants  qui  venaient à la prison. Mais  son atout majeur était sa témérité son courage à sauver  des vies, car comme il  aimait à le préciser, il était un humaniste.

Mon père rentrait du boulot éreinté ; lorsque j’ai entamé mon adolescence, mon père pris l’habitude  de me consacrer  du temps pour discuter  de  mes  études  comment je passais  mes journées et il me racontait les situations comiques  de   sa journée  pour  ses  problèmes  il ne racontait rien même à ma mère ,ce n’est que des années après   qu’ il me raconta ce qu’ il endura mais malgré  çà j en connaissait  déjà un  bon bout  puisque  j’étais là, quand on venait le réveillait vers 3 h du matin  pour assister à une exécution ,souvenir  qui lui donne des cauchemars à ce jour .

Des fois  on venait le réveillait pour rafistoler un prisonnier  qui a fait une tentative de suicide  en s’ouvrant les veines, la liste est longue je ne pourrais pas tous  citer.

Mon père  me  parlait des gens  qui travaillaient avec lui, des prisonniers auxquels  il a appris à taper à la machine  à faire une piqure etc.

Des anecdotes  sur des prisonniers qui travaillent dans d’autres services tel que  l’atelier de menuiserie, l’imprimerie, les cuisines et c’est là où il me parla  de William.

Willy était anglais c’était un homme âgé, il avait un  bateau et se  promenait  à travers  le monde avec à chaque port une  conquête  comme  un vrai  marin.

Aux questions de la police :

-pourquoi  l’as-tu tué ?

Il répond :

-on s’est  chamaillé  je n’ai fais  que là pousser en tombant  elle se fractura  la nuque elle est morte sur  le coup, alors j’ai eu peur et je l’ai caché  dans la cale du  bateau, pour sortir du port de salé la nuit et la jeter en pleine mer ,mais hélas  je fus arrêté par  la police dans un simple  contrôle de routine.

Condamné à perpète William bénéficia d’une grâce  qui lui permettrait de sortir après  20 ans, il n’en passa  que 15 à la prison centrale de Kenitra.

William était chef d’équipe des cuisines et des fours à pain, il a appris à parler le dialecte marocain avec  les intonations de la région.

William lisait  beaucoup on lui apportait des  bouquins chaque semaine offert par l’ambassade d’Angleterre ou des  associations caritatives.

William était très gentil avec tout le monde, surtout avec les prisonniers  qui se tuaient au labeur et qui ne recevait jamais de visite.

Willy comme  j’aurais aimé l’appeler, m’envoyait  régulièrement des bouquins qu’il avait déjà lus car il  parlait couramment le français  aussi. A cette époque je dévorait tout ce qui me tombait sous la main, j’avais lus toute  ma bibliothèque et  je lisais  tout ce que j’arrivais à m’acheter au marché  aux puce et tout ce que j’échangeais  chez  les bouquinistes de Kenitra ,alors les bouquins de Willy étaient pour moi  la cerise sur le gâteau.

Mais je me suis toujours demandé qui était vraiment ce cher william, un simple malheureux dont le hasard  a fait  un criminel ????????

Ou un  membre d’une  quelconque  organisation qui était  venu pour une transaction de drogue ou  blanchiment d’argent ????????????

 Car willy possédait  les deux portraits toujours est il qu’après  15 ans  interpole  vint  le chercher  il était heureux croyant qu’ il sortait  mais  pour aller  où ??? En tous cas pas   vers la liberté  il a été rapatrié en  Angleterre  pour une  autre affaire, hum interpole a fait 15ans  pour le retrouver bizarre non !!!!!!!!!

 

 

 

 

 

 

 

Par marokina - Publié dans : souvenirs souvenirs
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 28 septembre 2011 3 28 /09 /Sep /2011 22:40

Les derniers vestiges de ma jeunesse et la première jeunesse de ma vieillesse ;c’est là  le sentiment qui m’inonde ,avec plein d’autre sentiments qu’il m’est difficile de gérer ,comme  je l’ai écrit une fois   le poids  des années  commence à peser, très lourd ,  certainement ;alors des fois je lâche tous je traine le pas, je tombe  malade je deviens triste  en clair  très  vulnérable. Mais  comme  je suis d’une  nature passionnée, je m’accroche  à un souvenir  de  jeunesse  qui me tint la main  me  relève  m’emmène  vers la lumière du soleil vers un poème que j’aime  vers une chanson  qui fait danser mon âme avant   mon corps  . Ce souvenir de jeunesse m’emmène vers la vie vers  son perpétuel combat. Ces  souvenirs  qui m’injectent une  dose d’adrénaline  sont ma canne des vieux jours  ce  sont les rayons  de soleil des journées d’hiver .comme je tient à la vie  je m y accroche  en privilégiant l’espoir, le courage ,le travail et la bonté, ce sont là des valeurs qui me sécurisent.

 

 

 

Par marokina - Publié dans : confidences féminines
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 30 juin 2011 4 30 /06 /Juin /2011 23:34

scan 30-6-2011 21h42m55s-copie-1Un nom qui longtemps après  sa mort, et la disparition du système qui le soutenait, terrorise encore  les habitant d’ouled teima et ses alentours.

El caïd Bouchaib, c’était le pouvoir absolue au temps du protectorat puisque  c’était lui qui prenait toutes  les décisions malgré la présence  des français  à ses côtés ces derniers lui ont délégué plein pouvoir. Dans chaque maison, il y avait toujours une taxe à payer .celui qui avait une vache devait payer, un âne, une chèvre ……………tout  le monde payait, on enrôlait de force les gens pour labourer dans les terres du protectorat ou celle du caïd Bouchaib. Il fallait venir de bonne heure avec tes deux bêtes ta charrue, de quoi manger et boire pour la journée.

Et tu es sûre de passer la journée à labourer, et pour que  l’caïd Bouchaib ne soit pas lésé ,il te fera surveillé  par l’un de ses zbirs ,qui  sur  son cheval circulera  entre  les laboureurs  et assénera  flagellation et coup  toute la journée pour motiver  la besogne.

Ceux qui avaient un lopin de terre, le cultivaient pour subvenir à leur besoins eux aussi devaient payer en nature (blé tendre  maïs………………….)

Rien que  le nom du Caïd Bouchaib pouvait inciter  les gens à devenir des hors la loi, en fuyant délaissant ainsi leurs familles et  leurs biens, voyageant  la nuit  à dos d’âne, parfois à pieds.

Si les plaignants  d’un conflit devaient se présenter devant lui ,il se peut  qu’ ils soient victimes  tous les deux  de sa cruauté ,il leur prendrait  biens et argents et si par malheur l’un d’eux n’en possédait pas ou venait seulement à protester ,eh bien  il sera battu jusqu’à  la mort.

 L’caïd Bouchaib avait réussi, à  instaurer   un système de répression  que même le protectorat  français n’arrivait pas à égaler

 

 

 

 

scan 30-6-2011 21h42m55s

Par marokina
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés